Aller au contenu

[Le plongeur ] Roberto Bolaño

 

                                         Toyen – Le plongeur – 1926

 

Résurrection

La poésie se glisse dans le rêve
pareille à un plongeur dans un lac.
La poésie, courageuse comme personne,
se glisse et coule
à pic
dans un lac infini comme le Loch Ness
ou trouble et funeste comme le lac Balaton.
Contemplez-la depuis le fond :
un plongeur
innocent
enveloppé dans les plumes
de la volonté.
La poésie se glisse dans le rêve
pareille à un plongeur mort
dans l’œil de Dieu.

Roberto Bolaño, Les chiens romantiques, Poèmes 1980-1998, traduit par Roberto Amutio, Éditions Christian Bourgeois, 2012.

 

https://sylviesaliceti.com/wp-content/uploads/2019/02/06-Fly.mp3?_=1

Underwater
Piano et composition : Ludovico Einaudi

 

Laisser un commentaireAnnuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.