Au Xe siècle, la jeune princesse
entra comme la lune dans une flaque entre les rochers

au milieu d’un nuage bleu

Ses sœurs
qui plongeaient, illuminées par les flammes,
étaient les éclairs

Eau et érotisme

Le chemin du roi à la cérémonie de la pluie
— ses épaules sombres une plate-forme
pour le plus jeune cou-de-pied

elle qui bouge la tête au-dessus de lui
par ici
par ici

Plus tard l’art des aqueducs,

l’exclusion des moines
des cérémonies de l’eau
pour qu’ils ne soient pas pris
dans les sons mélodieux

ou dans la chaleur de midi
sous la pluie de ses cheveux

Michael Ondaatje, Écrits à la main, Édition bilingue, traduit de l’anglais (Canada) par Michel Lederer, Inédit, Points, 2019, pp.103/104.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.