**

*

Bernhard

Cette année-là, l’océan Atlantique s’emplit d’une infinité de sons. Igor Stravinsky le traverse. Arnold Schoenberg aussi. De même que Paul Hindesmith, Béla Bartok, Darius Milhaud et Kurt Weill (fuyant l’Allemagne pour se réfugier aux États-Unis).Et en décembre, le premier secrétaire du gouvernement (de Palestine) annonce que le gouvernement proscrira l’usage du chofar parce que sa sonnerie évoque une sirène d’alerte. Bernhard se représente le Messie arrivant (de Lisbonne) au signal des sirènes d’alarme.

Yoel Hoffmann, Bernhard, Galaade éditions, 2008, pp 34.

*

**

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.