Una tarde de verano
Interprète : Sandra Hurtado-Ròs

Gérard Zucchetto poursuit son travail minutieux, irremplaçable, avec l’exigence qu’on lui connaît.

Cet opus « Voix de femmes troubadours » est une merveille. S’y trouvent en réalité associés des chansons de Trobairitz — pièces souvent anonymes — , des chants Séfarades, quelques pièces enfin d’Hildegard von Bingen. L’unité de l’ensemble est assurée par le style autant que par le répertoire époqual, que l’on situe entre les onzième et treizième siècles.

La restitution des textes occitans et les traductions sont signées Gérard Zuchetto.

Le chant 4 (O frondens virga), d’une durée et d’un format trop longs pour figurer sur ce site, est particulièrement remarquable, proche du répertoire et des thématiques grégoriens.

Sylvie-E. Saliceti

 

Una tarde de verano pasí por la moreria
y ví una mora lavando al pié de una fuente fría
Yo la dije mora linda yo la dije mora bella
deja beber mis caballos esas aguas cristalinas
no soy mora caballero que soy de Espanya nacida
que me cautivaron moros días de Pascua florida

*

Un après-midi d’été, je passai par le quartier maure
Et je vis une jeune maure en train de laver au pied d’une
fontaine glacée
Je lui dis : Belle Maure, Maure resplendissante,
Laisse boire mes chevaux dans ces eaux cristallines
Je ne suis pas Maure Monseigneur, je suis native d’Espagne
Mais les Maures m’ont capturée un jour de Pâques fleuries

back_sandra_hurtado-ros-voix_de_femmes_troubadours

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.