À travers le jour maussade, hivernal
– Elle porte un sac, et lui une malle –

Tous deux vont clopinant, femme et mari,
Sur le parquet des flaques de Paris.

Je les avais suivis assez longtemps,
Pour atteindre une gare finalement.
Elle se taisait, et lui tout autant.

Qu’auraient-ils pu se dire, mon ami Jacques ?
Lui avec sa malle, elle avec son sac…
Quatre talons qui piétinaient les flaques.

1927

Vladislav Khodassevitch, Poésie, Éditions Circé, 2016.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.