Tarjei Vesaas | Fermée par une pierre


 

**

*

FERMÉE PAR UNE PIERRE

La bouche est fermée par une
lourde pierre,
et de la terre surmontée de fleurs
lors de nuits d’averses.
Mais les grands courants vont plus profond.
Les courants vont à la mer
comme fleuves,
fleuves en masses multiples,
limpides, troubles,
parfois sanglantes.

La bouche est fermée aux mots.
La mer muette se languit.
D’y reposer.

Tarjei Vesaas, Vie auprès du courant, Traduction du nynorsk par Céline Romand-Monnier, avec la complicité de Guri Vesaas et Olivier Gallon, Postface « Mots pour vie » d’Olivier Gallon, La Barque, 2016, p.43.

**

*

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.