Tarjei Versaas | De la vie dans ma maison


 

 

DE LA VIE DANS MA MAISON

 

Ma maison est en constante vie.
D’abord les ailes d’oiseaux
et le souffle dans la maison.
Mais ensuite vient l’homme,
des vies vécues ici,
qui sont parties
et veulent revenir.

Je ne me lève pas la nuit pour vérifier.
Il n’y a personne dehors.
Personne n’entre.
Mais ce qui est ancien s’accumule,
et se rappelle au souvenir.
C’est ainsi que la maison restera.

La nuit a des frontières inconnues.
Des odeurs et des couleurs qui viennent de loin.
Des ailes d’oiseaux que nul ne comprend
ont tout ouvert.
Peu à peu, les portes battent sans relâche.
Sans relâche, elles révèlent quelque événement.
Ouverture à toute volée, fermeture muette,
comme une poignée de main.
(…)

Tarjei Versaas, Vie auprès du courant,  Traduction du nynorsk par Céline Romand-Monnier, avec la complicité de Guri Vesaas et Olivier Gallon, Éditions La Barque, 2016, p.66.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.