**

*

ESPACE

Quand je marche au lever du jour
L’air infini qui me rejoint
M’atteint s’empare de mon souffle

Ma pesanteur s’ajuste à l’orangé de la lumière
Et transpercée
Je ne respire plus qu’avec l’espace
Loin des limites de mon sang

Les roses les vies barrées de la mémoire du monde
Se relèvent alors renaissent
En une plus profonde aurore

Leur vent immense qui m’étonne
Efface en feu les frontières du corps
Changeant l’amour indéchiffré
Sous les vieux mythes de la foudre
En lisible incendie embrasement de fruits sauvés

Janine Mitaud, Soleil multiplié, Anthologie de poèmes publiée aux Éditions Rougerie (1958-1969), Préface de Barbara Carreno, Rougerie, 2017, p.66.

*

**

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.