Accrue dans le feu l’herbe
A dénaturé l’origine et cuit le pain
— Profonde entre les cils

Oeil enseigné de cils
Ou blé où se désigne
Le blé des larmes

Feu est raison             l’herbe
N’est pas le feu mais le déni de l’herbe
A la fin déracinée par l’oubli
 

Salah Stétié, Obscure lampe de cela, Bois gravés de Raoul Ubac, Éditions Jacques Brémond, 2003, exemplaire N° 00326, Non pag. N°14.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.