**

*

 
Ce texte ouvre La poésie au coeur des arts, avec la mention suivante : Nous dédions ce livre à Matiah Eckhard, jeune pianiste disparu à l’âge de 19 ans.

Le piano ardent

Éloignez les nuages
dirigez le projecteur du soleil
sur le moment de la rencontre entre
les doigts de Matiah
et les touches du clavier ardent
en haut des marches du jardin d’Éden.

La prochaine fois que vous entendrez le tonnerre,
imaginez que ce sont des applaudissements
de Dieu en son honneur.

17 janvier 2014
Ronny Someck
Texte inédit, traduit de l’hébreu par Michel Eckhard Elial.

Ronny Someck, La poésie au coeur des arts, Anthologie établie par Bruno Doucey et Christian Poslaniec, Éditions Bruno Doucey, 2014, p 7.

*

**

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.