SOUFFLEZ VOS PÉCHÉS

 

Sur le bois dont on fait vos crayons,
Sur le bois dont on fait vos papiers,
Déposez vos paroles,
Vos regrets et vos rages.
Laissez-y l’empreinte de vos dents
Et lancez votre équipage
Dans l’eau vive des torrents.
Confiez vos désirs,
Vos haines
Au grain de sel,
Au morceau de pain
Que vous jetez
Dans la flamme du matin.
Marchez sur les lignes
En chantant « Sicut ovis ».
Touchez du bois,
Touchez du fer,
Crachez sous le vent d’ouest,
Répétez la formule
Sur chaque doigt de la main
Quatre fois vers le nord,
Quatre fois vers le sud,
Au midi des solstices
Et aux deux crépuscules.
Levez vos yeux blancs
Vers le gouffre d’Hécate
Et comptez les sept joies,
Avant que l’ombre n’éclate,
Les sept sillages en patte de lion
Dans la sacrée constellation.

 

Maurice Blanchard, Débuter après la mort, Textes réunis et présentés par Jean-Hugues Malineau, Préfaces de Jean-Michel Goutier et Fernand Verhesen, Lettre de Gaston Bachelard, Éditions Plasma, Numérique, 2012, non pag.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.