**

*

Mon amour sans maison.
L’ombre de mon amour sans maison.
La balle qui traverse l’ombre de mon amour sans maison.
Les feuilles recouvrant la balle qui traverse l’ombre de mon amour sans maison.
Le vent qui arrache les feuilles recouvrant la balle qui traverse
l’ombre de mon amour sans maison.
Mes yeux qui s’enracinent dans le vent qui arrache les feuilles
recouvrant la balle qui traverse l’ombre de mon amour sans maison.
Mon amour se reflétant dans les yeux qui s’enracinent dans le vent
qui arrache les feuilles recouvrant la balle qui traverse l’ombre
de mon amour sans maison.

Maria-Mercè Marçal, Trois fois rebelle, traduit du catalan par Annie Bats, Éditions Bruno Doucey, 2013, p.83.

*

**

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.