Le mime

**

*

Mon ombre s’allonge sur la paroi dans mon geste de présenter une offrande. Je décalque sur la paroi mon geste de la présentation de l’offrande. Je me retire, et voilà, mon offrande demeure. C’est le grand geste de l’offrande que nous retrouvons dans toutes les écritures mimographiques. C’est l’éternisation du geste d’un instant. L’homme primordial est celui qui lutte avec son ombre mouvante et qui la domine et qui la décalque et la fait perdurer. C’est le mimisme qui jaillit et se stabilise.

Marcel Jousse, L’Anthropologie du geste, Gallimard, 2008, p.105.

**
*

LEPREST

Le mime
Auteur, interprète : Allain Leprest
Compositeur : Romain Didier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.