Le Lever du soleil

Vieux fol et ta bougeotte,
Pourquoi fais-tu ça, fichu soleil,
Par les fenêtres et l’interstice des rideaux, pourquoi tu nous réveilles ?
La saison des amants faut-il qu’à ta poursuite elle trotte ?
Triste sire, pauvre cuistre, va donc menacer
Les apprentis revêches, les écoliers qui tardent,
Va dire aux piqueurs du Roy que le Roy veut chasser,
Appelle aux travaux des moissons les fourmis campagnardes ;
Amour, saisons, climat, et tout pareillement
Ignore heures, jours, mois, les grimaces du temps.

John Donne, The sun rising, Traduction de Gilles de Seze.

*
**

The sun rising

BUSY old fool, unruly Sun,
Why dost thou thus,
Through windows, and through curtains, call on us?
Must to thy motions lovers’ seasons run?
Saucy pedantic wretch, go chide
Late school-boys and sour prentices,
Go tell court-huntsmen that the king will ride,
Call country ants to harvest offices;
Love, all alike, no season knows nor clime,
Nor hours, days, months, which are the rags of time.

La visite
Auteur, compositeur, interprète : Lynda Lemay

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.