Je n’ai pas pu sauver
une seule vie

je n’ai pas su arrêter
une seule balle

je tourne donc dans les cimetières
qui ne sont pas
je cherche des mots
qui ne sont pas
je cours

à l’aide sans qu’on m’appelle
au secours trop tardif

je veux arriver à temps
même à contretemps

 

Jerzy Ficowski, Tout ce que je ne sais pas, Traduit du polonais et préfacé par Jacques Burko, Poésie, Buchet-Chastel, 2005, p.65.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.