Jean Vasca | Les merveilleux nuages


**

*

J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… les merveilleux nuages !
Baudelaire

Les chansons de Jean Vasca sont une des pièces fondamentales de la chanson d’auteurs, un astre solaire fou de poésie qui éclaire nos doutes avec ses textes et ses musiques parfois envoûtantes… De disques en disques, Vasca installe une œuvre qui a tout à voir avec la poésie cruciale de notre temps. Il est dans son espace, au jour le jour dans tous les interstices d’une création sans concessions, mais rutilante dans tous nos paysages.
Christian Verrouil

Rien d’un chanteur, tout pour la chanson. Affirmons ceci : Jean Vasca est dans sa génération, le plus important des poètes de la chanson… Dès ses débuts, vers le milieu des années 1960, il est allé vers un univers extraordinairement personnel… Un certain nombre des chansons les plus belles du siècle sont de lui.
Jean Vasca ne se veut que « rémouleur de l’imaginaire. »

Jacques Bertin

L’étranger

– Qui aimes-tu le mieux, homme enigmatique, dis? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère?
– Je n’ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
– Tes amis?
-Vous vous servez là d’une parole dont le sens m’est resté jusqu’à ce jour inconnu.
– Ta patrie?
– J’ignore sous quelle latitude elle est située.
– La beauté?
– Je l’aimerais volontiers, déesse et immortelle.
– L’or?
– Je le hais comme vous haïssez Dieu.
– Eh! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger?
– J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages!

Baudelaire, Petits poèmes en prose, I (1869).

 

**

*

jean_vasca-le_meilleur_du_pire

Les merveilleux nuages
Auteur, compositeur, interprète : Jean Vasca

**

*