Morbihan

Ce qui fut fait à ceux des miens,
Qui fut exigé de leurs mains,
Du dos cassé, des reins vrillés,

Vieille à trente ans, morte à vingt ans,
Quand le regard avait pour âge
L’âge qu’on a pour vivre clair,

Ce qui fut fait à ceux des miens,
Pas de terre assez pour manger,
Pas de temps assez pour chanter

Et c’est la terre ou c’est la mer,
Le travail qui n’est pas pour soi,
La maison qui n’est pas pour toi,

Quatorze pour les rassembler,
L’armistice pour les pleurer,
L’alcool vendu pour les calmer,

Un peu d’amour pour commencer,
Quelques années pour s’étonner,
Quelques années pour supporter,

Je ne peux pas le pardonner.

Guillevic, Sphère suivi de Carnac, Poésie/Gallimard, 2013, pp.98/99.

Morbihan
Auteur : Guillevic
Compositeur : Jean-François Gaël
Interprète : Francesca Solleville

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.