Votre regard sur la vie et les individus est-il celui d’un moraliste ?

Je n’aime pas trop cette idée, il me semble qu’elle suppose un jugement porté sur les autres, une condamnation de haut, et je ne suis pas comme ça. Je suis un humoriste, et dans ce terme, auquel je tiens beaucoup, il faut entendre le fait que je ne m’exclus pas de l’humanité que je dessine. Je suis proche de mes personnages, ils sont mes semblables. En me moquant d’eux, je me moque de moi-même. 

Jean-Jacques Sempé.

 

Sempé, une rétrospective mêlant humour, poésie et dérision 

« Rien n’y fait et rien n’y fera : depuis près de cinquante ans que des critiques ébaubis tentent inlassablement de définir la singularité du travail de Jean-Jacques Sempé, ils ne parviennent que partiellement à déterminer ce qui fait l’originalité de cette oeuvre unique.
Comme si les mots se révélaient impuissants, inadaptés et parfois illégitimes pour traduire la subtilité et la complexité de ses dessins.
Bien sûr, Sempé c’est « intelligent », « précis », « drôle », « poétique », « ironique », «tendre », « léger », « élégant », « beau », « aigu », « inventif », « délicat », «mélancolique», « caustique », « enchanteur », « concis », « attendrissant », « génial », etc.

Mais, tous ces attributs langagiers ne parviennent qu’imparfaitement à rendre compte du regard que pose Sempé sur le monde. Comme si la lecture de chaque dessin demeurait toujours incomplète et forcément inachevée. Comme si l’acuité du trait rendait vain, et parfois ridicule, tout commentaire…»

Marc Lecarpentier

Comme un personnage de Sempé
Auteur, compositeur, interprète : Anne Sylvestre

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.