Chanson utile de Roda-Gil par Julien Clerc | Cérémonie du 15 octobre 2016

 

 

Trois mois et un jour après l’attentat de Nice — le 14 juillet dernier —, une cérémonie d’hommage s’est tenue ce samedi 15 octobre.

Sur la Colline du Château, le nom de chacune des 86 victimes, un à un avec leur âge, a été prononcé.

Julien Clerc a interprété « Utile », dans une émotion perceptible rassemblant  les familles des disparus, les rescapés, et — sur la demande de ces derniers — les responsables politiques locaux et nationaux de toutes obédiences .

Le chanteur a témoigné du fait que ce jour-là compterait désormais parmi les plus importants de sa vie d’artiste.

La blessure à Nice demeure vive ; la commémoration de la Nation endeuillée, en solidarité avec la ville, marque un devoir essentiel .

L’utilité de l’art n’a d’autre sens que la reconnaissance, la mémoire, la résistance .

Si « la répétition de la tristesse est une consolation », selon le mot de Duras, l’art contribue à répondre au besoin — individuel et collectif — de reconstruction du sens, puis de résilience citoyenne.

Chanson utile « à vivre et à chanter (…) comme une langue ancienne qu’on voudrait massacrer ».

Sylvie-E. Saliceti

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.