Cécile Coulon | V. Hammershoi

 

 

Vilhelm Hammershøi
Au centre : La danse de la poussière dans les rayons du soleil 1900 Ordrupgaard museum – Copenhague

 

V. HAMMERSHOI

Ce sont de longues et larges
pièces vides bleues et grises
que partout ailleurs on nomme
avancées progressives du chagrin

mais

dans la ligne du dos de cette femme
penchée à la fenêtre qu’encadrent
des mousselines blanches

mais

sur la table en bois d’aulne ou de châtaignier
le silence emmaillote la tige d’une orchidée
et foudroie les paroles vaines

mais

ce que vous nommez aisément
– vide impossible à meubler de sa propre
présence –
en lui réside le paradis véritable :
vivre dans un tableau de V. Hammershoi
m’apprend à disparaître
sans esclandre.

Cécile Coulon, Noir volcan, Préface d’Alexandre Bord, Le Castor Astral, 2020.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.