Archives de catégorie : Vivaldi (Antonio)

Vivaldi est Venise


**

*

Ce 20 janvier, pour Sophie

Vivaldi est Venise. Dans ses palais et ses ruelles, ses miroitements et ses mystères, son élégance et ses frasques. Non pas contradiction, mais alliance miraculeuse de contraires. Venise vivante, que les siècles suivants, amnésiques et complexés, prétendirent enterrer à jamais dans ses vases malodorantes, ses décadences multiples, et une mort programmée bien que toujours absente. Jamais compositeur ne fut autant le décalque de son lieu de vie, modelé par lui et programmé pour y réussir, au point d’en épouser de nos jours une célébrité trop souvent factice, mais aussi de son vivant les controverses et les accommodements déplaisants, les fureurs et les silences, la richesse et le besoin permanent, la dévotion et la fête, la course et l’absence.

Concerto pour 2 violons et viole de gambe en sol mineur RV 578
Adagio e spiccato Allegro
Compositeur Antonio Vivaldi
Violon Pablo Valetti
Jordi Savall

Venise, au tournant de deux siècles, vit dans la maturité d’une sensualité radieuse et pleinement assumée, dans une licence et une avidité de plaisirs soulignées par tous les chroniqueurs. Le jeune Antonio glisse des ombres des tabari et des inquisiteurs aux lumières de la piazza et aux éclats des courtisanes, des étals bigarrés de commerçants de toutes nationalités aux mosaïques de la basilique, des promesses des charlatans à celles des prêtres, du regard d’une danseuse triste aux dérobades d’une bauta, dans le chant continuel des gondoliers, femmes, commerçants, maîtres et domestiques.

Sophie Roughol, Antonio Vivaldi, Éditions Actes Sud, 2005, pp.77 & S.

 

*

**