Calanques de Marseille Février 2019 Photographies S.-E.S.

 

Les oiseaux ne volent pas pour la vue

Libre c’est trop
Loin

*

La lumière n’attend pas le sol
Pour tomber

Quand elle n’atteint pas le sol c’est que le vent l’a séparée

*

Ce que le vent vient bouger en moi ce n’est pas le paysage mais

Ma place
Dedans

*

Je retire mes mains du paysage

La mer en morceaux

Myriam Eck, Calanques, Dessins de Paul de Pignol, Éditions Centrifuge, 2018.

Calanques de Marseille Février 2019 Photographies S.-E.S.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.