Totale-eclipse 300

 

L’argent de la mort. Tourner le dos n’est pas donné à tout le monde. Back to Black, tel était le nom de l’album de 2006. Retour au noir. Le noir de la dépression, l’anonymat, l’inconnu. When I’ll come back you’ll know, know, know. Quand je reviendrai vous le saurez. Vous ? Nous, le public, cette entité abstraite, cette construction imaginaire. Qui rappelle les paroles aux chanteurs qui les oublient, qui remplit le vide abyssal. Une hallucination. Une vision. Masse étendue aux pieds de la scène comme une forêt d’arbres dont on ne verrait que la canopée. De Recife à Belgrade, de New York à Londres, celle qui chante ne voit que des formes qui oscillent ou tendent les mains, qui grondent ou crient, qui manifestent leur bonheur ou leur impatience. Et savent gré à ceux ou celles qui leur sacrifient leur propre existence.

Cécile Wajs­brot, Totale éclipse, éd. Chris­tian Bour­gois, 2014, Ed. num. non pag.

 

 

 

Back to Black
Auteur, compositeur, interprète : Amy Winehouse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.