Alexandre Romanès | Paroles perdues


**

*

Paroles perdues

Je n’ai pas encore compris
comment fonctionne le monde,
mais je sais très bien
ce que le ciel exige de moi.
Le temps du gâchis est fini.
Maintenant je pose la main
sur tout ce qui est beau.

Alexandre Romanès, Paroles perdues, Gallimard, 2004, p.39.

*

**

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.