Abdelmadjid Kaouah | Dans l’alphabet de la neige

 

 

 

J’ai creusé les mots
Dans l’alphabet de la neige
Afin qu’ils ne soient pas définitifs
(…)
quelque chose a craqué
dans le noir de notre nuit
une branche de laurier échappée
à la fatalité de l’oued
quelque chose a craqué
dans le noir de la mémoire
l’orgueil du feu assumé par les casbahs
l’amour faisant violence à demain

désormais nous nous regarderons
de toute la hauteur de notre nudité

Abdelmadjid Kaouah, Poésie algérienne, Anthologie, Quand la nuit se brise, Dirigée et présentée par Abdelmadjid Kaouah, Points/Poésie, 2012, p.226/227.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.